Accueil et art de vivre

Pour vivre de la meilleure façon possible il faut un chez-soi dans lequel on peut s’isoler agréablement quand on le souhaite. Il faut aussi que ce cocon confortable ne coupe pas des autres, d’une vie de rencontres, de moments conviviaux à discuter, rire, faire ensemble, partager des repas et bien d’autres choses encore.

Mais ce n’est pas suffisant. Aujourd’hui avec les problèmes climato-environnementaux que nous subissons, nous avons tous le devoir d’œuvrer directement ou indirectement à la résilience de notre monde. L’élan AMA travaille en ce sens.

Donc l’habitat doit de nos jours se concevoir autonome en énergie, voire micro-producteur. L’eau qui est consommée doit être renforcée en qualité et recyclée pour avoir en ce domaine aussi un très faible impact environnemental. Les déchets provoqués par la vie humaine et ses activités doivent être triés, traités et recyclés. C’est possible ; nous avons dans l’élan AMA des personnes qui détiennent ces savoir-faire à améliorer sans cesse.

Les personnes qui vivent dans ces habitats neufs ou réhabilités, pour être en adéquation avec ce qui précède, doivent pouvoir se procurer une alimentation saine, sans pesticides, de haute qualité biologique : c’est aussi un pan d’activité essentiel de l’élan AMA à travers les fermes Amabiotique couplées à l’habitat.

Le tableau serait incomplet si la dimension de bienveillance, d’humanisme était absente. Dans les locaux de cet habitat conçu avec application, place doit se faire au développement économique local et aux actions humanitaires ; ces deux domaines s’exerçant dans les locaux  communs mis à disposition sans obligation de participation directe des habitants.

Ainsi naîtront les AMAHOME dont les premiers sont en gestation dans le Gard et l’Hérault. Le concept ainsi que les savoir-faire sont à la disposition de tous, en tous lieux conformément à l’état d’esprit partageur de l’élan AMA.